Portage Top Pratiques

BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE MARKETING

  1. ACCOMPAGNEMENT COMMERCIAL: Vous devez disposer d’un accès direct au sein de la société de portage d’un «directeur référent- superviseur » pour répondre à vos demandes « marketing» (commercial, prospection, rédaction de propositions, négociation de prix). Il doit avoir l’expérience du marché et des méthodologies du conseil.
  2. UNE COMMUNAUTÉ ACTIVE D’EXPERTS: La société de portage doit vous proposer une mise en réseau effective avec d’autres consultants : clubs, réunions, constitution d’équipes à expertises complémentaires. Elle doit faciliter les initiatives des consultants et mettre en relation ceux qui désirent développer, seul ou en équipe, une activité de conseil ou de formation sous marque.
  3. BASE DE DONNÉES COMPÉTENCES: L’entreprise doit vous proposer ainsi qu’aux entreprises intéressées une base de données des compétences proposées par les experts qu’elle porte. Cette base permet à la société de portage de négocier des partenariats avec des donneurs d’ordres (apport de missions/ service aux DRH)
  4. FORMATION EN PRÉSENTIEL ET À DISTANCE: La société de portage doit vous proposer des programmes de formation adaptés au Marketing du Conseil et aux méthodes pour trouver des missions. Ces programmes doivent correspondre à votre situation de travailleur autonome et doivent pouvoir se faire en présentiel ou à distance. La société de portage doit pouvoir participer financièrement à des formations individuelles demandées par ses consultants.
  5. CARTES DE VISITE ET PAPETERIE: La société de portage doit vous offrir la possibilité de prospecter et réaliser vos missions sous sa raison sociale : cartes de visite, en têtes de lettres, plaquettes…

BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GESTION

  1. VERSEMENT DES SALAIRES DÈS LE 1ER JOUR D’ACTIVITÉ: C’est le critère n° 1 : plusieurs sociétés ne versent les salaires qu’après encaissement : c’est une infraction au code du travail et a des conséquences financières pour le consultant notamment vis-à-vis de Pôle Emploi. Il faut s’assurer que les salaires conventionnels seront effectivement versés dès le 1er jour d’activité, indépendamment donc de la date des encaissements.
  2. DIALOGUE SOCIAL/ CONVENTION COLLECTIVE: Les sociétés de portage salarial membres du PEPS appliquent la convention collective du Syntec (conseil et bureaux d’études techniques). Cette convention collective permet de calculer les salaires « conventionnels » qui doivent vous être versés selon votre activité. Vérifiez aussi que la société de portage a un comité d’entreprise et un plan de formation des portés.
  3. FRAIS DE GESTION: Le montant des frais de gestion de la société de portage est clairement affiché, pas de frais cachés, de suppléments surprise ou de prélèvements non annoncés. Une pratique encore commune dans certaines entreprises.
  4. CONTRAT DE TRAVAIL: Vous avez un contrat de travail classique (CDD ou CDI) dès le début de votre activité et l’entreprise doit vous proposer une Mutuelle Groupe. Votre retraite complémentaire cadres doit également comporter une prévoyance décès (demander le montant).
  5. RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE: La société de portage a une assurance RCP exploitation et professionnelle : demandez l’attestation (vous en connaîtrez alors le montant).
  6. TVA SUR FRAIS: Lorsque la TVA est récupérée sur les frais et dépenses du consultant, la société de portage doit créditer son montant sur le compte du consultant (cette TVA lui revient).
  7. GESTION DE VOTRE COMPTE: Vous devez avoir un accès direct, sécurisé en temps réel à votre compte pour connaître votre situation financière à tout moment et transmettre vos instructions, et compte rendus d’activité à la société de portage.
  8. TRANSPARENCE ET SÉCURITÉ FINANCIÈRES: Les bilans et résultats de la société de portage doivent être déposés et publiés chaque année complétés d’une attestation du Commissaire aux Comptes. La société de portage assure la responsabilité juridique et financière des missions (recouvrements clients).
  9. SERVICE: L’activité de chaque consultant doit être traitée et gérée par un gestionnaire dédié, que ce consultant connaît nominativement et à qui il/ elle peut s’adresser directement et personnellement.
  10. RÉACTIVITÉ: La réponse aux appels et mails des consultants a lieu en décrochage direct (téléphone) ou au plus tard dans les 24 heures franches qui suivent. Les factures et salaires doivent être émis en délai et conformité. Vous devez avoir accès à un directeur référent pour toute question sortant de la gestion quotidienne.
 
 

Laisser un commentaire